Comment le graphiste établit ses prix de logos ?

Le tarif d’un logo varie en fonction de plusieurs critère, notamment le budget du client et le type de logo souhaité. Ces éléments seront connus assez tôt car spécifiés dans le brief en début de projet voire même à l’étape du devis (voir à cette occasion mon article sur le brief créatif).

Le principe est très simple : le graphiste adapte son devis en y insérant des prestations à la hauteur du budget du client (au même titre que vous avez un chariot plus ou moins rempli au sortir de votre grande surface préférée, car vous aurez payé une certaine note). Tout devient donc transparent : vous avez ce budget – vous pouvez avoir ce(s) produit(s). Il n’y a rien d’obscur.

Ensuite le prix d’un logo varie du simple au double, en fonction de la région, de l’expérience du prestataire etc.

Graphiste VS Agence de communication

Le secteur de la communication (print et web) est très concurrentiel et a la particularité d’inclure dans sa chair des professionnels (ou pas) prêts à tout sacrifier pour être les moins chers possible (je ne parle même pas ici de crowdsourcing, même si les conséquences sont les mêmes). Il est donc difficile de s’aligner pour dire, du moins comparons ce qui est comparable…

On peut faire des prix génériques et adapté à un type bien précis de cibles et de projets (comme je le fais dans mes tarifs création de logo et création de site internet jeunes entrepreneurs avec la notion de forfaits – ces forfaits ne s’adressant qu’a des créateurs et TPE de type AE, artisans), en bornant la prestation à son maximum, mais il est ridicule de vouloir tarifer de manière générique (prestations standards ou forfaits) des prestations de services qui varieront d’un projet à l’autre suivant sa typologie et sa complexité.

Comme je le répète très souvent, dans mes conseils aux clients et prospects, la conception d’un cahier des charges bien précis (transparence), permet de deviser précisément le projet, d’éviter les non-dits avec mauvaises surprises à la clef pour les 2 parties.

Comment est calculé le prix d’un logo ?

Je vois sur la toile beaucoup de personnes (graphistes débutants et clients) s’interroger sur le prix d’un logo et plus généralement d’une prestation graphique.

Les prix sont calculés de la manière suivante : prix journalier ou tarif horaire X temps nécessaire à la conception en nombre de jours ou d’heures. Il faut savoir que la plupart des graphistes freelance facturent au minimum 300€/jour, soit 40€ de l’heure. C’est donc un simple calcul alliant le volume de travail estimé donc 

La base de calcul est la même pour tous les prestataires :

 (Tarif jour × Nombre de jours estimés grâce au devis détaillé + modifications clients en sus qui seront facturées)
+
cession de droits (étendue et le prix de la cession) 

Pour la création de votre logo, évitez le discount à tout prix

Si l’on peut se permettre de tirer les prix vers le bas pour les plus petites structures en diminuant simplement et de manière transparente le nombre de prestations, il faut tout de même être vigilent lorsque votre prestataire vous promet Monts et Merveilles à faible coût pour la création de votre logotype et autres produits de communication.

Petit retour sur l’actualité des prestataires de création de logo et leurs manipulations.

Sur la toile, la tendance générale est au pas cher (typiquement un logo personnalisé en 3 jours, tous droits cédés et modifications illimitées).
Ce grand classique est pratiqué trop souvent pas des prestataires peu scrupuleux sur le net : il faut impérativement rester lucide sur plusieurs points. Votre logo sera réalisé par :

  • un prestataire étranger (qui n’aura pas la même culture donc pas la même façon d’interpréter les signes graphiques et la notion de propriété intellectuelle n’en parlons même pas)
  • un débutant internaute via une méthode de crowdsourcing
  • une personne peu scrupuleuse utilisant des banques de symboles graphiques
  • un(e) stagiaire (dans le meilleur des cas).
  • la très grande majorité des offres pratiquent le « crowdsourcing » ou le « copier-coller » plus ou moins dissimulé.
  • ces boutiques ne prennent pas le temps de réaliser un brief avec vous : elle ne connaitront pas vos besoins, ni votre entreprise, ni votre secteur…le résultat sera un logo copié collé tout droit sorti d’une banque de vecteurs.
  • les délais sont royalement utopistes et  illustrent royalement la contre performance : en effet le travail sur un logo demande beaucoup de documentation sur le client et ses besoins, le secteur, la concurrence…

Enfin, croyez-vous vraiment qu’un graphiste qui vous vend un logo à 50 euros pour 2 jours de travail est rentable ?