Un graphiste est aussi infographiste

La différence entre ces deux termes est fine et pourtant un gouffre existe bel et bien pour les professionnels du secteur.

Le secteur de la communication, publicité et presse, fourmille de statuts en tout genre : graphiste, infographiste, maquettiste, opérateur PAO, maquettiste PAO, maquettiste-infographiste, technicien en PAO, dessinateur infographiste, concepteur-créateur-graphiste, directeur artistique… 

La différence tient surtout au niveau de création dans le travail exécuté. Typiquement, une personne qui conçoit elle-même (et avec son client) des logos, des plaquettes commerciales ou tout autre support de communication, est considéré comme un créatif et donc comme un graphiste.

Une question de positionnement d’image et référencement internet

Tout d’abord, et pour expliquer la somme de prestataires multi-casquettes que vous trouverez sur la toile, un graphiste qui souhaite se référencer sur la toile en touchant un maximum de requête se doit d’être positionné aussi sur le terme infographiste.

Vous trouverez donc sur la toile des graphistes et designers graphique référencés sur le terme infographiste car le volume de recherches mensuelles est intéressant.

De plus, il est compliqué pour des graphistes, dont les compétences sont diverses, de se définir d’une seule manière. En ce qui me concerne, je suis designer graphique ou graphiste, illustratrice, maquettiste, webmaster, intégrateur, référenceur, infographiste, chef de projet, directrice artistique, conseillère et formatrice…bref beaucoup de casquettes à la fois vous en conviendrez.

On ne peut clairement pas se résumer à un seul statut avec des compétences aussi nombreuses et différentes.