Un créateur d’entreprise en quête de liberté et d’autonomie, dans un cadre juridique bien précis

Sans lien de subordination, ce créateur d’entreprise indépendant ou freelance a néanmoins besoin d’un cadre légal très bien ficelé.

Il doit d’abord choisir son statut c’est à dire sa forme juridique, qui déterminera par la suite son régime fiscal et social.

L’épineux choix du statut juridique

Le choix du statut juridique d’une entreprise repose sur plusieurs critères stratégiques. Cette décision dépendra de la nature même de l’activité, des revenus estimés, des ambitions de l’entrepreneur etc.

  • Celui-ci peut prendre la forme d’une entreprise individuelle (EI, EIRL) et ses deux régimes fiscaux (régime classique ou réel d’imposition et régime de micro entrepreneur).
  • On peut choisir aussi le statut de société (EURL, SARL, SASU)

Inscription de l’entreprise

L’indépendant doit également procéder à l’inscription de son entreprise au CFE de l’Ursaff de Lyon (Guichet unique de création, modification ou cessation d’activité de l’entreprise). Cette structure centralise notamment les demandes d’immatriculation et dirige vers l’organisme de santé approprié. Le CFE s’occupe aussi de ll’inscription au répertoire national des entreprises qui distribue les numéros SIREN, SIRET et APE.

Si votre activité est de type commerciale, il faut s’immatriculer au registre du commerce et des sociétés (RCS), de type artisanale au répertoire des métiers, et les professions libérales s’inscriront à l’Ursaff.

Les micro-entrepreneurs peuvent s’immatriculer simplement en ligne.

Les outils nécessaires pour optimiser le fonctionnement de son entreprise et se simplifier la vie de freelance

Une fois que les formalités purement administratives sont accomplies, se consacrer à la gestion de sa comptabilité, de ses données clients,de son image est une partie assez délicate, les choix pris étant décisifs pour la suite.

Plusieurs outils gratuits ou payants existent et répondent à des besoins différents. Les besoins d’un graphiste ne seront pas les mêmes qu’un formateur en communication par exemple.

La gestion comptable de l’indépendant

Un freelance, sans que son chiffre d’affaire ne soit très élevé, aura sans aucun doute besoin de conseils pour sa gestion comptable, afin d’être conforme aux réglementations  Parce qu’il est seul confronté au cadre légal de son activité et aux interminables veilles des obligations administratives et comptables, il lui sera plus opportun de déléguer cette activité à un expert-comptable. Les lyonnais penseront à l’excellence du Cabinet Bourdat Finance expert comptable, implanté au Grand Hôtel Dieu, dans le centre de Lyon.

Déléguer la gestion comptable, c’est donc s’assurer de se concentrer plus pleinement sur son cœur de métier, tout en bénéficiant des meilleurs conseils et d’une optimisation fiscale ainsi que des conseils en gestion d’entreprise.

Un site web bien référencé

Le site internet est un incontournable et un outil très efficace de visibilité,à condition qu’il soit bien positionné dans les résultats de recherche. Un beau site ne sert à rien s’il n’est pas convenablement positionné dans les trois premières pages de résultat en moyenne, et sur des mots-clés pertinents en rapport avec la cible visée.

Vous pouvez confier la conception de votre site internet à un prestataire comme l’atelier Charles & Paulette et confier le référencement ou positionnement de celui-ci dans les résultats de recherche par une agence seo lyonnaise.