Le graphiste aime faire de beaux visuels et de belles présentations. Les étapes de création graphique et les échanges avec son client se font à travers des supports dématérialisés, le plus souvent le PDF. L’importance du papier n’est donc pas mise en avant lors du processus de fabrication et c’est bien dommage.
De plus, le client qui fait appel à un graphiste n’est souvent pas en mesure de venir toucher le papier chez le prestataire pour se faire une idée de ce que sera son document final. La raison la plus évidente étant la distance géographique. C’est donc au graphiste ou à l’agence de communication de se faire conseiller en impression.

La qualité du papier exprime le message que l’on souhaite véhiculer à sa cible

Beaucoup de clients réduisent les budgets et mettent la qualité en background ou, à l’inverse certains ont un budget très limité et des exigences totalement hors budget. Résultat final : peu de pertinence et beaucoup de plaquettes graphiquement tape à l’œil sur du papier bas de gamme.
Comme on le dit dans le digital, un beau site c’est bien mais mal référencé, pas visible, cela ne sert strictement à rien. Et bien pour un document corporate c’est la même chose. Si votre cible utilise principalement la version papier de votre plaquette ou brochure, la qualité sur papier est presque aussi importante que le reste.

Définir l’utilisation du produit final

Plusieurs éléments vont venir dimensionner l’importance du papier :

  • la cible : pour une cible haut de gamme, la qualité du papier est importante point
  • l’utilisation du document : un document hyper sollicité aura besoin d’un papier de qualité pour résister dans le temps
  • l’image à transmettre : lors d’un devis pour l’atelier de tapisserie Jouffre Lyon-Paris-New York, qui fournit notamment le Palais de l’Elysée, collabore avec PHILIPPE STARCK etc, la première question que je me suis posé c’est justement sur quoi la plaquette commerciale allait être imprimée. Ici, il était évident que le document, jusqu’au papier, devait transpirer le savoir-faire et le luxe.

Les caractéristiques d’un bon papier

Il existe une grande variété de papiers possédant des caractéristiques différentes selon le projet :

  • papier couché, non couché, recyclé, texturé, papier d’art : chaque type transmet un message particulier dans lequel vous pourrez déposer l’essence de votre identité et votre créativité
  • papier mat ou brillant : pour une cible luxe on privilégiera plutôt le mat par exemple
  • le grammage : mesuré en g/m2, c’est le rapport entre le poids et la superficie du papier. Cela ne constitue pas l’épaisseur du papier mais y participe grandement. D’autres paramètres donne de l’épaisseur au papier (type de fabrication et de composition notamment). Le grammage pourra être de 135g pour les pages interne d’un magazine ou de 350g pour la création d’une plaquette. Le grammage papier est donc la valeur la plus importante pour donner une image qualitative et assurer une certaine résistance dans le temps, ce type de produit étant très manipulée.

Votre prestataire graphiste ou simplement votre imprimeur sera en mesure de vous conseiller sur le type de papier à choisir en fonction de votre projet mais retenez tout de même qu’un papier insuffisamment épais décrédibilisera à coup sûr votre document.

Pour en savoir plus, vous pouvez vous familiariser avec les types de papier et trouver une ramette de papier en ligneou simplement contacter l’Atelier Charles & Paulette qui saura vous conseiller.